top of page

Avril 2023



Bonjour les ami-es du Cohabitat!


Le printemps est là, les bourgeons éclatent, la verdure reprend sa place, la neige recule. Seuls quelques tas épars de neige finissante parsèment le paysage. Les enfants ont abandonné les traineaux un peu partout. On sent bien que le type de jeu va changer. La bouette s'est invité au bal sans qu'on lui demande vraiment de le faire. Les fins de chantier au printemps sont à éviter, mais, bon, les aléas du calendrier font que voilà, nous sommes dans la bouette.


Ceci dit la deuxième phase de construction se termine. Le petit village prend une allure plus finie. De l'extérieur on serait porter à croire que tous les travaux sont terminés. Hélas non, pas encore. C'est fou ce que tout parait lent et long lorsqu'on est impatient-e! Les deux derniers ménages sont sur le point de s'installer. Leurs maisons sont en finition, les dernières démarches administratives sont en cours.


Nous avons fêté l'arrivée des quatre dernières personnes qui formeront l'équipe au complet. Une belle rencontre communautaire, toutes et tous ensemble pour accueillir officiellement les nouveaux. Nous avons même poussé la folie jusqu'à trinquer avec un verre de moult de pommes, c'est dire jusqu'où va la folie de notre communauté! Pour ne rien vous cacher une autre fête est en préparation, eh oui! nous fêtons le plus possible, c'est comme une ligne de conduite pour maintenir le bonheur du groupe. La prochaine donc, célébrera la complétude du projet. Cette étape unique dans notre courte histoire se veut magnifique, intense, drôle et pleine de bonheur. Si l'on place le point de départ au tout début de l'aventure, il faut remonter maintenant à quatre années pleines de rebondissements, de peines, de bonheurs, de doutes, de questionnements, de batailles administratives, financières, organisationnelles. Alors une belle fête permettra de clore cette étape en beauté.


Autre nouvelle importante pour nous, la saison des sucres est maintenant officiellement terminée. Ce fut une année bizarre. Après un démarrage très lent, nous ne bouillions que les fins de semaine, nous avons connu un arrêt abrupt lorsque l'eau a perdu ses qualités qui font de notre sirop un produit recherché. La bascule dans les températures trop chaudes a brisé l'élan naturel des érables à nous donner une eau magique. En tout et pour tout, nous avons eu 7 jours de bouillage seulement, c'est très peu si on se compare aux saisons précédentes. Nous avons pu quand même faire face à nos obligations en livrant nos client-es. Il reste encore quelques gallons, un peu de beurre et un peu de tire. Si vous aviez l'intention de stocker quelques produits pour Noël, ne tardez pas à visiter notre boutique en ligne. Nous ne ferons sans doute pas le lien avec l'année prochaine. Les ruptures de stock sont proches!


Les projets du printemps sont en route. On parle beaucoup du jardin et des poules en ce moment. Des plans sont en cours d'élaboration, des réflexions aussi, pour lancer comme il se doit la nouvelle saison de maraîchage. La permaculture est à l'honneur. Les informations recueillies suite aux trois saisons passées permettent de planifier de mieux en mieux notre travail. Une équipe a préparé des plantations d'arbres fruitiers. Nous ne manquons pas d'arbre mais notre souci écologique nous pousse à accentuer encore la présente du végétal sur notre terrain. Lorsque l'on a goûté à la fraicheur qui règne dans l'érablière par une chaude journée d'été, la démonstration n'est plus à faire quant à l'importance de la canopée. Alors en mélangeant l'importance des arbres avec le concept de fruitier, nous faisons d'une pierre deux coups. Nous diminuons les ilots de chaleur et nous installons une forêt nourricière. Que demander de plus! Il est tellement agréable de vivre en accord avec ses valeurs!


Pour la question des poules, les réflexions internes ne sont pas terminées mais déjà nous allons dans les jours qui viennent franchir une nouvelle étape. Notre troupeau passe à dix individus. L'hiver s'est bien passé pour les cocottes. Elles avaient hâte au printemps pourtant. Les derniers jours de neige ont paru bien long pour les poulettes qui demandaient à sortir de leur abri d'hiver. Voilà c'est chose faite!, depuis quelques semaines elles gambadent librement sur le terrain. Elles font une cure de verdure, dès la sortie du matin, elles broutent la pelouse avec avidité. Maintenant complètement apprivoisées, elles viennent systématiquement dans nos jambes dès que nous nous regroupons quelque part sur le terrain. Ces oiseaux font maintenant pleinement partie du décor.


Voilà, vous savez tout sur notre vie champêtre, calme et pourtant tellement intense. Alors, je réitère ma proposition, si d'aventure, il vous vient l'envie irrésistible de venir nous visiter, n'hésitez pas. Nous sommes toujours content-es de voir de nouvelles têtes!


À bientôt!.



145 vues0 commentaire

Comments


bottom of page