Rechercher

Décembre 2021


Bonjour les ami-es du Cohabitat-Neuville!


Il fallait bien que cela arrive un jour, l'année se termine! Pour nous, il faut le dire, elle se termine bien. Malgré de nombreux problèmes à résoudre, malgré de nombreux rebondissements, la mer se calme, les éléments se placent correctement dans cet immense puzzle qu'est le développement d'un Cohabitat.


Que de réunions, que de discussions, que d'échanges d'idées, de propositions pour accoucher enfin d'un projet viable que nous pourrons faire grandir dans les années qui viennent. Le groupe est presque formé au complet. Il reste quelques ajustements mineurs pour enfin se retrouver en nombre suffisant et pouvoir construire ensemble le bien-être de la collectivité. Même si nous utilisons encore le virtuel pour nos rencontres collectives afin de respecter les directives officielles, les contacts se multiplient, à deux, trois, plusieurs ménages, formel ou informel, nous creusons la connaissance et la reconnaissance des autres.


La valse des camions s'est calmée en fin de mois. Il faut bien que les personnes de la construction vivent aussi le temps des fêtes avec les leurs. Ceci dit, pour les fêtes, deux maisons sont déjà hors-d'eau. Ce qui permet de mieux visualiser le paysage final. C'est parti pour être un beau petit quartier de Neuville. Donc la première tranche de construction va bon train et les objectifs de livraison des quatre premières unités pour le mois d'Avril semblent de plus en plus réalistes.


Il n'est pas toujours facile de lire un plan lorsqu'on n'est pas du métier. Aussi l'érection des premiers bâtiments permet aux béotiens de la construction de visualiser, comprendre et assimiler les dessins des plans. D'une image en deux dimensions nous passons maintenant à une construction en trois dimensions que l'on peut contempler, que l'on peut contourner, que l'on peut toucher. On peut même y entrer maintenant que les murs, le toit et les fenêtres sont en place.


Les fêtes prévues pour le passage à la nouvelle année ont été quelque peu contrariées par un invité surprise, omicron de son petit nom. Bravant cet obstacle avec l'aide de la technologie, nous avons pu quand même avoir notre soirée festive. Pour ceux et celles qui vivent encore loin du Cohabitat, ce fut un moyen simple d'être quand même présent-es. De beaux moments qui s'inscrivent dans la mémoire collective du groupe, des souvenirs qui se construisent. Nous avons même discuté de ce que pourrait être la ou les traditions des fêtes pour notre collectivité.


Allez, on se retrouve l'année prochaine.


161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout