top of page
Rechercher

Février 2024



Bonjour à toutes et tous,


À peine remis de la nouvelle année, voilà que le mois de Février est terminé. C'est fou -comme le temps passe vite au Cohabitat. Allez savoir pourquoi! En fait, nous savons très bien pourquoi. Imaginez-vous vivre dans un lieu enchanteur avec des voisin-es merveilleux-ses, au milieu de la nature, là où tout est ravissement pour les yeux, là où le coeur est au chaud, en sécurité. C'est beau, vous y êtes. Alors maintenant faites le tour, regardez et savourez chaque parcelle d'image, calmement, sereinement. Les arbres, la neige, les constructions, les personnes que vous connaissez et reconnaissez, on s'envoie la main, on s'arrête pour jaser un petit quart d'heure, puis on vaque à ses occupations, un sourire au bord des lèvres et les yeux plein d'étoiles.... Comprenez-vous maintenant pourquoi le temps passe si vite!


La saison des sucres a démarré. La première eau coule déjà dans le bassin. Un beau jet, dru, frappe les parois en aluminium. Un doux chant à l'oreille de l'acériculteur. Nous devons admettre pourtant qu'il est bien difficile de prévoir quel type de saison cela va être. Les caprices de la météo perturbés par notre insouciance font que les saisons deviennent des plus aléatoires. Sera-ce un bonne saison, une saison courte, longue, tranquille, dense, qui sait? Nous avons commencé avec un tuyau principal gelé. Cela arrive parfois. Et il est vrai que cette année, avec un couvert neigeux très faible, le risque de gel est plus important. Notre spécialiste a travaillé d'arrache-pied pour remettre tout en ordre. Voilà la saison peut vraiment commencer. À suivre. À ce propos, si le coeur vous en dit, la boutique en ligne est ouverte en mode prévente. Allez-y, passez vos commandes, l'équipe est prête à vous répondre.


Cette année, il est difficile de déterminer la date du début du printemps. On a l'impression d'y être déjà, mais pas tous les jours... Voilà qui perturbe un peu notre quotidien. Il en va de même des poules qui ne savent où donner de l'oeuf. Le mois dernier, nos vaillantes gallinacés ont décidé de prendre un repos bien mérité et le nombre d'oeufs journalier est tombé tout simplement à zéro pendant plusieurs jours. Ensuite un oeuf et de temps en temps deux. Mais voilà, le printemps précoce leur redonne du coeur au ventre et nous pouvons fièrement annoncer que toutes les poules pondent de nouveau. Ce constat est fait avec un grand respect. Pensez-donc, ce sont des "vieilles" poules de deux ans et plus. Le spécialiste nous avait prédit un arrêt de ponte à un âge aussi avancé. Et bien, comme quoi les spécialistes aussi se trompent, les poulettes continuent à produire. Merci les poules.


Les jardinier-res s'agitent déjà dans les chaumières. L'activité est encore discrète publiquement. Pourtant dans le secret des logis, l'organisation a déjà débuté depuis quelques semaines. La planification et les décisions afférentes sont nombreuses. Quel bonheur de faire un plan de jardin, de développer des stratégies, de faire des plans sur la comète alors que dehors le froid règne encore! Allez, encore une gorgée de café chaud. La tasse calée dans les mains, le regard erre sereinement sur le verger alors même que le cerveau bouille et que les idées fusent. Vivons le moment présent et laissons dériver notre imagination.


Utiliser une image de sirop pour cet article du blogue est osé. Février est un peu tôt si on analyse la moyenne des dates de début de saison. Pourtant, c'est réalité aujourd'hui. Nous allons devoir nous adapter aux changements qui s'en viennent. Travaillons à la résilience dans son acception la plus large.


À la prochaine!

108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page