Rechercher

Juillet-Août 2022

Dernière mise à jour : 3 oct.


Bonjour les ami-es du Cohabitat,


Vous aurez remarqué que le mois de Juillet n'a pas vu la publication du post mensuel. Eh oui, nous étions en vacances. L'été est toujours propice à ces temps de repos, de respiration nécessaires au demeurant au bien-être des individus. Donc nous avons fait relâche.


Maintenant que l'automne est à nos portes, l'activité reprend au Cohabitat. Afin que vous ne perdiez pas le fil des événements, je vais commencer par un petit résumé de l'été.


Le maître mot : le calme!


Les travaux de construction sont au ralenti. Pour des raisons techniques de délais de livraison, le chantier prend un peu de retard. Donc pour le moment, fini les petits matins agrémentés de bruits de machine, camion, marteau, alouette. Seuls les oiseaux, nombreux au demeurant, égaillent nos matins clairs. Prendre le thé sur la terrasse, entouré de calme, contemplatif et heureux, profitant de la fraîcheur, voilà ce qui a rythmé notre été.


Tout au long de ces deux mois, les arrivées et les départs se sont succédés régulièrement au gré des vacances de chacun-es. Qui part deux semaines voir de la famille lointaine, qui part dans le sud retrouver des ami-es... Ballet incessant et lent qui ponctue nos semaines. Certain-es sont resté-es sur place tout l'été.


Le jardin progresse lentement, mais personne n'est pressé, et laisse voir les premiers fruits de notre labeur. Heureux comme des enfants à Noël, nos visites journalières sont ponctuées de "ho!" de "ha!". La générosité de la nature est sans borne. Même jardinier-es débutant-es, notre travail est récompensé. Notre gratitude envers la générosité de la nature nous permet de mieux accepter les visites nocturnes intempestives des cervidés du voisinage. Le prix du partage à principalement porté cette année sur les betteraves et le maïs.


À propos de partage, je ne peux passer sous silence la visite meurtrière de maitre renard qui s'est cru autorisé à prélever deux poules de notre cheptel pendant une nuit sans lune. Les poulettes rescapées sont un peu sous le choc et la belle ordonnance de vie bâtie au prix d'efforts, de patience et d'amour est quand même perturbée. La production d'oeuf s'en ressent. Il va nous falloir encore plus d'efforts, de patience et d'amour pour accompagner les poulettes vers une vie heureuse et pleine.


Nous avons accueilli de nouvelles personnes dans notre collectivité au cours de l'été. Il nous reste deux ménages à trouver et déjà, plusieurs familles ont manifesté le désir de parcourir le chemin vers le statut de cohabitien-ne. C'est un chemin beaucoup moins simple qu'il n'y paraît mais, pour vivre maintenant sur place depuis 4 mois, je peux vous assurer que le chemin en vaut la chandelle!


Les réalisations de l'été furent quand même nombreuses.

Nous avons maintenant une nouveau kiosque en cours de finition. La vente du sirop au bord de la rue va pouvoir reprendre son envol. Le passage violent d'un orage à détruit notre précédente cabane.

Nous avons maintenant une nouvelle cabane de jardin pour abriter tous les outils et accessoires nécessaires au bien-être du jardin. Voilà qui facilite la vie des petites mains maraîchères.

Un magnifique projet d'irrigation passive qui utilisera la déclivité naturelle du terrain est en cours de développement. Un bassin creusé va récolter l'eau de pluie et de fonte des neiges au printemps afin de ne plus utiliser l'eau de la ville pour arroser. Récupération, réutilisation, écologie, permaculture .... que de mots charmants pour décrire notre volonté de faire un monde meilleur!


Alors, voilà! l'automne est à nos portes. Les vacanciers ont regagné le nid. Les différents comités reprennent le collier. Tout ce beau monde prépare la rentrée. Les enfants s'impatientent, l'école approche. Nous sentons l'effervescence reprendre sa place. Les vacances sont terminées.


Bientôt Noël !!!


160 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout