Rechercher

Juin 2021



Bonjour ami-es du Cohabitat,


En ce beau mois de Juin de l'an de grâce 2021, nous avons installé un nouveau mode de gouvernance, la sociocratie. Bien que simple à prime abord, cette structuration n'est pas aisée à maitriser et pour ne rien cacher, nous sommes encore en apprentissage. Sans doute nous faudra-t-il du temps pour être en mesure d'utiliser tous les outils offerts par ce mode d'organisation.


Nous avons eu plusieurs rencontres de type décisionnelles depuis l'installation de ce mode de gouvernance et ce ne fut pas vraiment un succès il faut bien l'avouer. La volonté de bien faire est présente mais l'application pratique ne débouche pas sur une efficacité probante. Heureusement, nous sommes bien entourés par des personnes expertes et bienveillantes ce qui, personne ne peut le nier, est un atout important pour avancer sur le chemin difficile qui nous empruntons.


Même si parfois ce trajet peut faire naitre quelques tensions, nous avons jusqu'ici, toujours réussi à les résoudre et maintenir un certaine sérénité au sein du groupe. La création d'un cohabitat n'est pas vraiment un chemin proche du long fleuve tranquille. Il y a tant à faire, tant à décider, tant à apprendre! Voilà de quoi nous occuper pour les prochaines années et sans doute décennies.


Le jardin a tranquillement grandi et nos premières salades sont passées par nos assiettes. C'est maintenant une évidence, les légumes de son jardin sont bien meilleurs. Une déception toutefois, le pourcentage de germination n'est pas au rendez-vous et la densité de verdure s'en ressent malheureusement. Cette année, les semences regroupent tout le matériel que chacun-e avait déjà en main. C'est donc un pot commun construit par addition des semences individuelles. Pour la prochaine saison il va falloir réfléchir au choix et au mode d'approvisionnement pour améliorer notre pourcentage. Devenir jardinier-re ne s'improvise pas et demande du temps et de la patience.


Un autre élément qui complique beaucoup la vie du jardin est que nous ne sommes pas encore tous et toutes présent-es sur le terrain quotidiennement. Les habitations ne sont pas encore construites et chacun-e habite à une distance plus ou moins grande du jardin. Les visites sont plus sporadiques. Les soins constants reposent donc sur les épaules des quelques personnes qui vivent sur place. Même avec toute la bonne volonté et le temps et énergie qu'elles offrent à la collectivité, on ne peut demander l'impossible.


La venue du beau temps et l’allègement des mesures sanitaires permet maintenant un peu plus de présence sur le terrain et des rencontres plus humaines. Tout en respectant les consignes, nous avons pu en profiter et mesurer combien le présentiel change les perceptions et le niveau de bonheur d'être ensemble.


Encore un beau mois vient de s'écouler et nous voyons poindre à l'horizon le début des constructions. Il reste bien du chemin à faire avant d'emménager sur place. Les procédures administratives avec la municipalité s'allonge encore une fois. Disons aussi que la notion du temps est directement relié à notre impatience et gardons le sourire.


On se retrouve en Juillet.

183 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mai

Avril