top of page

Mai-Juin 2024


le Cohabitat printanier

Bonjour à toutes et tous,


Nous venons de franchir le solstice avec bravoure. Bien que les jours commencent à raccourcir après ce 21 juin, le moral est au beau fixe. Tous les travaux d'été sont en route et malgré les départs successifs et non coordonnées en direction des vacances, les forces vives restantes assurent le bon fonctionnement des tâches nécessaires.


Le prochain gros chantier à démarrer est le "Mégalodôme". Pour les non-initié-es, il s'agit en fait d'un hangar métallique qui verra à abriter principalement la machinerie. Cette dernière est pour le moment sous un abri tempo ce qui ne la protège pas adéquatement, il va sans dire. N'oublions pas que Rome ne s'est pas faite en un jour! L'organisation est en place, les matériaux commencent à arriver sur place. Bref on plante le décors et on se prépare à l'ouvrage. Plusieurs fins de semaine seront consacrées à l'érection de l'édifice. À suivre ....


Le jardin commence à nous prodiguer sa générosité et les premières récoltes arrivent sur les tables. Organisée de main de maitre par l'équipe jardin, la version 2024 fonctionne comme sur des roulettes. Les informations se suivent à un rythme élevé et il n'est pas rare de croiser des cohabitien-nes sur les chemins de la provende locale. Un bouilli aux pois mange-tout frais cueilli aromatisé au thym et romarin aussi frais cueilli, qui sur une terrasse, qui dans une plate-bande personnelle met la joie dans l'estomac et le coeur. Profitons-en pour inviter à souper un ou une voisine et le bonheur est à son comble.


Tout à l'air idyllique, mais bon, ce n'est pas toujours le cas. Soyons honnêtes, il est des moments moins faciles. Les poules qui depuis 4 ans nous accompagnent sont parties vivre leur vie ailleurs. Nous n'avons pas réussi à leur procurer un habitat confortable, fiable et adéquat. La décision fut prise de s'en départir afin de respecter nos valeurs de respect du vivant. Ce fut déchirant mais nécessaire pour rester cohérent. Disons que les changements climatiques nous ont obligé à reconnaitre que nous ne maitrisions pas le paramètre chaleur. Et les gallinacés souffrent de la chaleur plus que du froid.


Nous nous sommes retrouvé-es toutes et tous pour une rencontre très importante pour notre avenir. La phase deux de "bilan et perspectives" est en route sous la houlette de notre nouvelle coordonatrice générale. Pour faire plus court, nous l'appelons Sarah. Nous sommes rendus à réfléchir sur les axes principaux et le cadre que nous nous donnons pour nous développer dans les deux prochaines années. C'est un travail de réflexion et de construction collective qui nous servira de cadre pour notre développement. Faire cette démarche à 21 adultes n'est pas toujours une sinécure, certes, mais cette étape est plus que nécessaire.


L'intelligence collective nous guide! À suivre ...






29 vues0 commentaire

コメント


bottom of page