top of page
Rechercher

Novembre 2023



Le village est dans la neige!


On se fait toujours surprendre, tous les ans. L'arrivée de la neige en novembre n'est pourtant pas une vraie surprise. Chaque année, le passage du paysage vert au paysage blanc reste un événement que l'on regarde avec des yeux d'enfants.


Le travail fait sur le terrain durant le printemps dernier porte ses fruits. Sur l'ensemble du site, proche des maisons, de nombreuses pentes accueillent les rires et cris d'enfants. Tout est prétexte à glisser. Voilà de futurs adultes qui ne chialeront pas contre l'hiver. Le temps passé dehors à jouer dans la neige se compte en heure maintenant. Entre les glissades, les bonhommes de neige, les batailles de boules de neige et j'en passe, les occasions ne manquent pas de jouer, d'exercer son corps et de dépenser son énergie à bon escient.


Je dois avouer que les petits ne sont pas seuls à s'ébattre dans le grand blanc. Il est quelques adultes dont je tairais ici le nom, qui ne sont pas les derniers à jouer de vilains tours aux passant-es innocent-es. Sans aller jusqu'à dire que l'hiver il est dangereux de se déplacer sur le terrain, il faut tout de même s'attendre à des escarmouches au détour du chemin. Avouons-le, cela fait partie du plaisir d'être ensemble.


La neige lourde de cet hiver un peu trop chaud, quelques degrés suffisent pour en modifier complètement l'état, se solde hélas par des pannes de courant. La plus longue que nous ayons eu ici fut de 12 heures. C'est dans ces périodes plus difficiles que nous mesurons d'une part notre dépendance à l'électricité pour nos activités quotidiennes et d'autre part l'adéquation de nos choix concernant les habitations solaires passives. La masse thermique joue son rôle. Douze heures de coupure de courant et seulement deux degrés de perte de température, c'est rassurant pour la suite et ça montre bien notre niveau de résilience actuel.


On se prend à imaginer des améliorations de type solaire ou éolien pour le futur proche. Les technologies ne sont sans doute par encore très au point, mais les réalités climatiques que nous vivons déjà vont sans doute pousser les ingénieur-es à accélérer leurs recherches.


Dans un autre ordre d'idée, nous avons entamé une ronde de réflexions collectives sur nos valeurs et comment nous voulons les vivres au quotidien au Cohabitat. Nous ne nous lassons pas de ces séances de co-construction où chacun-e peut exprimer sans jugement son point de vue, ses besoins, où les idées fortes et rassembleuses fusent, où notre avenir se construit. Notre pratique de la sociocratie s'enrichit en même temps par une confrontation concrète et directe de nos limites et tolérances. Un bien bel exercice!


La fin de l'année approche à grands pas et les réservations des lieux communs pour héberger qui des ami-es, qui de la famille, se bousculent. Nous ne manquerons pas de visite encore cette année. Sachant que toute visite est sujet à réjouissance et libations, notre indice du bonheur devrait encore grimper de quelques degrés. Notre histoire bien que courte, se compte maintenant en années et le lien qui nous unit ne cesse de croitre, de s'enrichir, de se développer.


Disons que l'ambiance est au beau fixe. Si vous passez par là, venez y goûter vous aussi! On n'est pas sorteux, mais on aime la visite.



126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page