Rechercher

Octobre 2022


Bonjour les ami-es du Cohabitat!


Une grande nouvelle. ce mois-ci, nous sommes à jour pour nos tâches de préparation hivernales!

Ce n'est pas le travail qui manque à l'aube de l'hiver. Mais ce serait mal nous connaitre de penser que nous puissions être débordé-es par l'ampleur de l'ouvrage. Surtout que pour plusieurs il s'agit déjà du deuxième, voire du troisième hiver. Nous accumulons des données, des expériences qui sont toutes de bonnes indications sur la façon de faire fonctionner ce grand domaine collectivement.


Le bois sec est rentré dans le hangar. Il va reposer là jusqu'au démarrage de la saison des sucres. Si vous allez dans le hangar, une nuit de pleine lune, avec un esprit ouvert, vous entendrez peut-être les bûches frétiller d'impatience. Elles aussi veulent participer au cycle de production du sirop.

Encore cette année, ce fut un beau moment collectif. Une équipe en haut, à la lisière de l'érablière pour charger la remorque, une équipe en bas pour réceptionner le bois et le corder dans le hangar. Cette opération réglée comme du papier à musique s'est déroulée dans la joie et la bonne humeur. Une demi-journée de travail collectif et le tour est joué!


Les jardins sont fermés. Nous nous sommes répartis le fruit de notre travail. Quel beau spectacle que tous ces sacs contenant les derniers légumes du jardin. Plein de tomates, betteraves, carottes, oignons, etc ... Un sac par famille posé dans la maison commune, une image qui représente bien notre collectivité!

La production d'ail fut plus que concluante. C'est notre première rotation complète et tous les caïeux sont déjà replantés. Nous pourrons consommer notre propre ail dès la prochaine saison.

Après les dernières récoltes, tout est nettoyé. Les planches de culture sont reformées, le fumier et le paillis installés. Une bâche recouvre déjà la nouvelle parcelle qui sera notre troisième jardin dès l'année prochaine. Maintenant que nous avons une cabane de jardin, tous les outils ont trouvé leur place, plus rien ne traine ici et là. Cette décision de regrouper les instruments de traval et de les organiser logiquement a donné une autonomie importante à tout-es les jardinier-es en titre mais aussi aux aspirant-es. C'est beau l'organisation!


Les feuilles sèches sont en sac. L'immense érable qui protège la maison commune de la canicule aura suffit à alimenter la provision de feuilles pour la litière des poules. La quantité récoltée est suffisante pour assurer un nid douillet à nos gallinacés pendant tout l'hiver. Un seul érable! Que la nature est généreuse, surtout lorsqu'on la respecte. Alors, comme nous respectons la nature et tout le vivant qui la peuple, nous avons bâti un magnifique poulailler d'hiver pour que les cocottes puissent continuer à exprimer leur nature de poule même aux temps froids. Il faut dire qu'elles n'apprécient pas vraiment la neige. Elles trouvent cela un peu dur, froid et sans intérêt. Essayez donc d'attraper un lombric dans un sol gelé pour voir!


Voilà c'est fait, nous avons eu notre formation collective en sociocratie. Depuis le temps que nous l'attendions! Christine, notre sympathique gourou en la matière, nous a généreusement guidé dans les arcanes de ce mode de gouvernance. Cette séance a bien éclairé les principes généraux certes, mais aussi les applications pratiques ancrées dans le contexte de notre projet. Une nouvelle énergie anime maintenant les différents comités qui ont tous bien hâte de pouvoir pratiquer en vraie grandeur cette nouvelle approche dans leur travail de tous les jours.


Halloween est à nos portes. Les enfants s'énervent. Les parents aussi. Tout le monde est costumé. La récolte de bonbons est mise en commun et partagée entre tous et toutes. Une belle séance pleine de bonheur agrémentée de discussions et de négociations joyeuses. Le partage n'est pas vraiment une valeur qui à préséance au XXI siècle. Alors nous nous faisons un devoir d'inculquer ces principes à nos enfants. Ne sont-ils-elles pas les citoyen-nes de demain!


Note : en regardant la photo du mois, n'allez pas conclure que le Cohabitat est un regroupement de fragiles de la tête. C'est plutôt un regroupement d'humain-es qui veulent vivre dans la joie et le bonheur. La dimension intégration multigénérationnelle est assez évidente, vous ne trouvez pas!


À bientôt!


102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout